Qui et quand consulter ?

Qui et quand consulter ?

Ces questions peuvent être un véritable cauchemar. Comment faire lorsqu’on souffre d’anxiété, de dépression ou de stress ? Comment ne pas se tromper, s’orienter sur une mauvaise voie ?

Voici quelques idées simples et fiables pour savoir par où commencer !

 

Tout d’abord le médecin traitant, comme pour tous les problèmes de santé. C’est lui qui fait la part des choses entre problèmes physiques et psychologiques, qui pose le diagnostic de départ et oriente son patient ; pour ce faire il peut, s’il le juge utile, demander une évaluation psychologique.

Problème physique ou psychologique ?

Ce n’est pas évident !

  • Certains symptômes physiques (par exemple des palpitations, des maux de ventre, des troubles du sommeil ou encore une intense fatigue) peuvent être les seuls signes apparents d’anxiété, de dépression ou de stress.
  • A l’inverse, une humeur anxieuse, déprimée ou stressée peut être due à une cause physique (infectieuse, hormonale…) et s’améliorer lorsque le problème physique est réglé.

Il est donc très important de consulter son médecin traitant avant de se lancer sur une hypothèse « psy » : on doit pouvoir traiter les causes physiques s’il y en a. Dans ce cas les aspects psychologiques seront vus en parallèle, éventuellement avec un « psy », et accompagneront la prise en charge médicale.

Si le problème relève du stress au travail, il est conseillé d’en parler également avec le médecin du travail.

Lorsqu’on est sûr de ne pas passer à côté d’un problème physique, on peut approfondir les aspects psychologiques avec un « psy » : psychiatre, psychologue, psychothérapeute, psychanalyste. Ce spécialiste, que l’on choisira en fonction de critères précis, peut affiner le diagnostic psychologique et proposer un traitement adapté.

Il est normal d’être anxieux, triste ou stressé dans certaines circonstances, cela nous arrive à tous. C’est normal, tant que cela reste dans des proportions acceptables. Mais au-delà d’un certain seuil, cela devient pénible, puis vraiment insupportable – on peut consulter avant d’en arriver là. Voici quelques indices qui permettent de savoir qu’il est temps de consulter (un seul de ces indices suffit) :

  1. lorsqu’on en souffre,
  2. lorsque c’est trop fréquent,
  3. lorsqu’on ne comprend plus ce qui se passe,
  4. lorsqu’on ne sait pas quoi faire pour aller mieux,
  5. lorsque les symptômes deviennent gênants jusqu’à peser sur la vie quotidienne, familiale, professionnelle…

Par ailleurs, on peut souligner que :

  • le plus tôt est le mieux : les troubles anxieux ou dépressifs, ou tout simplement le stress, se soignent d’autant mieux qu’ils n’ont pas eu le temps de s’aggraver et de se compliquer d’autres troubles ;
  • mais il n’est jamais trop tard : on arrive à soulager des troubles qui existent depuis de longues années ; c’est souvent plus long et plus complexe, mais l’amélioration de la qualité de vie est réelle, donc cela vaut la peine !